Vendredi, 09 Décembre 2016

Choose your language

«Décembre 2016»
LunMarMerJeuMerSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Les partenaires

Les partenaires aériens

Notifications

Recevez un courriel de notification quand un article est publié dans le journal de bord.
Jeudi, 09 Juin 2011 07:24

Direction l'île de beauté : la Corse

Évaluer cet élément
(0 Votes)

mercredi 8 juin

Après une nuit réparatrice aux pieds des remparts de Carcassonne, nous rejoignons le terrain vers 8h30. Jean-Claude nous attendait pour nous aider à faire l'essence et à envoyer notre plan de vol pour la Corse sur le site Olivia de la DGAC. Merci Jean-Claude. Christian démarre la machine, nous sommes prêt à rouler mais un gros orage passe au dessus de l'aéroport, nous attendons blottis dans notre machine que le grain passe... une légère fuite d'eau au niveau de la fenêtre nous oblige à éponger ! On se croirait en bateau!  Nous avons mis nos gilets de sauvetage, fait une simulation d'un amerrissage d'urgence avec ou sans parachute, déclenchement de la balise, sortie du canot et vérification de son déclenchement... on va survoler la mer entre le continent et la Corse pendant 200 kms alors il faut être prudent. UB bravo nous sommes prêt à rouler pour un vol sur Propriano, deux personnes à bord, sous plan de vol, information delta reçue, autonomie 7h... UB roulez pour le point charlie... Le grain est passé mais le ciel est encore chargé, décollage en piste 27, on distinguera au loin sous la pluie la cité médiévale, nous voilà parti pour plus de 3h de vol.

Difficile de tout décrire, nous longeons la côte de Perpignan à Saint-Tropez en passant par : Narbonne, Béziers, Sete, la Camargue, Marseille, le château d'if, les calanques de cassis, la Ciotat et ses chantiers navals, Bandol, le Lavandou, Hyères, la presqu'île de Giens, les îles du Levant, puis Saint- Tropez... On en en a plein la vue... La météo s'améliore au fur et à mesure de notre progression... Nous montons au niveau 55 soit 5500 pieds pour la traversée... report lorma, puis merlu...au loin au distingue la Corse mais aussi deux cumulonimbus en formation, notre vitesse est de 260km/ h, l'air est stable, nous descendons pour passer au dessous de la couche et entre les deux cumulonimbus... Ajaccio nous prend en charge au radar, on contourne un grain, on survole les îles Sanguinaires... Puis la baie de Propriano, atterrissage parfait sur une piste en bord de mer c'est magique. Nous sommes accueillis par le contrôleur qui a vécu à Noumea, il nous dit : Propiano est un nid douillé mais avec de drôles d'oiseaux ! Après une dégustation Corse : charcuterie et fromage locaux nous remontons dans la machine direction Corte au Nord de l'île au milieu des montagnes... Nous trouvons un passage entre les sommets pour nous faufiler vers Porto Vecchio.... quoi dire c'est magique, nous longeons la côte ouest de la Corse, Solenzara le terrain militaire nous autorise à traverser leur zone à l' ouest, nous voyons deux rafales atterrir sur ce terrain (ces rafales qui probablement font le ménage à Tripoli!!). Nous survolons les vallées escarpées du nord de la Corse pour gagner ce nid d'aigle au milieu des montagnes Corte... La machine se pose tel un cagou volant! Nous rencontrons un constructeur amateur de 75 ans qui termine un Jodel en bois et toile... Il nous conseille d'aller demain à l'île d'Elbe.... Redécollage dans cette zone montagneuse....il y beaucoup de turbulences, nous attachons fermement nos harnais....nous redescendons vers Bonifacio en longeant la montagne à 4000 pieds... Puis une longue finale de 30 kms, tel un 747 sur l’aéroport international de Figari (première étape de notre Paris Nouméa en septembre !). Un taxi nous emmène à Bonifacio.... C'est d'une terrasse dominant les falaises et la Sardaigne que nous écrivons ces lignes...à demain pour découvrir l'île de Napoléon...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir